Samedi 24 avril : pratique collective de Qi Gong ouverte à tous

Bonjour à toutes et à tous,

Dans le cadre du partenariat avec les communes de Crolles et Bernin, nous avons le plaisir de vous inviter le samedi 24 avril de 9h à 11h via une connexion ZOOM avec l’idée d’une pratique ouverte et partagée dans vos cercles d’ami(e)s, proches, voisins… sur la thématique du printemps et de la jeunesse.

Voici le lien de connexion pour ce rendez-vous :

https://us02web.zoom.us/j/81389018436?pwd=c0xxd0NaTjdWV1dWa1VYVktoeGRqZz09

Meeting ID: 813 8901 8436
Mot de passe : 406963

N’hésitez pas à nous retrouver nombreux et nombreuse samedi prochain.

Très bonne journée et BON QI !

Eric LATIL et toute l’équipe de culture QI

Les étoiles naissent toujours d’un chaos provisoire

Alors que le président Macron parlait pour annoncer de nouvelles restrictions sanitaires dans l’organisation de nos vies de tous les jours, nous étions quelque uns et quelque unes à pratiquer la posture de l’arbre dans nos salons ou terrasses respectives.

Force est de constater que nos vies semblaient relativement bien réglées, pour une partie d’entre nous et avant l’apparition de la COVID, avec un quotidien relativement bien organisé et une capacité à se projeter dans un avenir plus ou moins proche sans trop d’inquiétude.

À ce sujet, nous évoquions lors du cours de mardi soir la question du « conflit de temporalité », rencontré par une adhérente. C’est un symptôme assez bien connu en Médecine Traditionnelle Chinoise qui renvoie à la difficulté à vivre pleinement le moment présent. Les regrets du passé, les préoccupations du présent ou les appréhensions du futur sont autant de ressentis parfois lourds à porter. Il est évident que cette crise sanitaire nous interroge plus que jamais sur le temps dans lequel nous vivons. À quel temps devons nous conjuguer notre vie ? Comment vivre le présent en paix quand le passé qui fait partie de notre vie occupe trop de place ? Est ce que se projeter dans le futur repose uniquement sur l’idée d’aller de l’avant ?


Tout l’intérêt de la pratique du Qi Gong, et son prolongement dans la méditation, réside dans l’équilibre et l’harmonie de ces trois temps. L’enjeu repose certainement sur l’intention et la volonté de conjuguer notre vie au présent tout en nous inspirant du passé pour mieux vous projeter dans l’avenir.


Il me semble que le mot « résilience » n’aura jamais été aussi présent depuis ce soir, mercredi 31 mars 2021. Même si tout laisse croire que la situation s’enlise un peu plus et devient plus que préoccupante, nous allons tous et toutes vivre ce confinement annoncé de manière singulière et en lien avec notre histoire, notre rapport à la peur, notre lieu de vie, situation familiale, si nous avons été touchés de près ou de loin par le virus.…


Mais comment ce fait-il que certaines personnes vivent et acceptent mieux cette perte de repères temporels et l’absence de perspectives ? Clairement, la pratique du Qi Gong et la méditation m’aident à cela en renouant avec les ressources positives qui sont en moi. La clé repose certainement sur notre capacité à « ressentir plutôt que de comprendre, analyser ou maîtriser ». Le mouvement ou la posture statique nous relie, par le biais du corps, la respiration, les sensations… Au « pouvoir du moment présent ». Si j’arrive à m’encrer dans le présent, mon sens de l’observation grandit et je porte un regard attentif à « qui je suis véritablement » tout en m’ouvrant aux autres avec confiance et bienveillance.


Serons-nous assez sages pour accepter de laisser le futur devant nous et le passé derrière nous pour vivre véritablement ce dont nous disposons « mains-tenant » ? Arriverons-nous à repérer et encourager nos compétences individuelles qui ne demandent qu’à s’exprimer pour mieux appréhender les changements et ouvrir collectivement de nouvelles voies ?

Les réponses positives à ces deux questions nous aideront sans aucun doute à accueillir les étoiles qui naîtront prochainement de ce chaos provisoire. 

Je vous souhaite une belle soirée…et UN BON QI !

Eric

Actualité plein air

Bonjour à toutes et à tous,

Je vous rappelle que les cours du lundi 16h30, mardi, 12h30 et vendredi 12h30 se déroulent en plein air, sur le terrain de foot situé à l’arrière du gymnase Guy Boles de Crolles. En cas de mauvais temps, pluie la veille ou forte humidité, les cours se retrouvent en zoom sur de nouveaux liens qui seront communiqués dans vos boites mails aujourd’hui car ces derniers sont obsolètes.

J’ai reçu des demandes d’adhérent(e)s qui souhaiteraient inviter une ou deux personnes aux cours en plein air. Le principe est simple, c’est possible une fois pour un cours gratuit de découverte. Si la personne souhaite revenir, cela sera exceptionnellement possible avec une simple adhésion à l’association (55 euros). Elle aura aussi accès aux connexions zooms quand cela sera nécessaire.

Au plaisir de nous retrouver,

Bien à vous et BON QI !

Eric

Remonter à la source pour étancher sa soif

Bonjour à toutes et à tous,


La pratique consciente du Qi Gong nous aide à chercher au bon endroit la réunion du corps et de l’esprit. Avec une pratique régulière, c’est un lien naturel qui s’installe comme une nécessité évidente, en particulier si cette rencontre apaise, quand elle ne soigne pas, « les mots de l’esprit et les maux du corps ».

Je suis profondément convaincu que nous ne sommes pas fait(e)s pour rester immobiles ou enfermé(e)s et que le mouvement du corps participe à la fluidité de l’esprit. J’entends par « fluidité » l’idée d’un mental libéré de pensées obsédantes, figées ou de préoccupations générant une forme de blocage qui agiraient aussi sur le corps.

Certes, cette belle unité « corps-esprit » est fragmentée par une société du « zapping » où tout va trop vite, des modes de vie ou des formes d’éducations qui installent la domination de l’esprit sur le corps ou qui le relèguent au simple statut « d’enveloppe ». Pour certaines cultures ou religions, il est nécessaire de lutter avec force contre le corps pour le maîtriser, car il peut être le lieu de tentations et de passions… Donc un obstacle à la vie spirituelle. Or, notre corps raconte quelque chose de notre personnalité ! Dans son approche médicale, le Qi Gong permet l’observation du corps dans l’espace, son positionnement aligné entre « la terre et le ciel », sa répartition équilibrée dans les 6 directions, la manière dont il respire… Ainsi, dans la vision culturelle chinoise, et d’autres certainement, le corps et l’esprit ne font qu’un : l’esprit peut exercer une influence sur le corps, et le corps sur l’esprit.

L’approche thérapeutique du Qi Gong met le corps au centre de la pratique avec des mouvements qui mobilisent à la fois les émotions, les sensations, les fatigues, les tensions ou douleurs éventuelles… Toujours avec l’intention de les libérer, les dynamiser ou les rééquilibrer. L’approche Taoiste nous rappelle que la vie « est » mouvement, comme la nature en témoigne avec ses cycles qui s’ouvrent et se ferment. Le mouvement devient alors une passerelle entre ce qui se passe à l’intérieur de nous et la manière dont nous le relions au monde, créant ainsi une connexion entre l’infiniment grand et l’infiniment petit, le macrocosme avec le microcosme.

Une pratique profonde et régulière du Qi Gong nous permet ainsi d’appréhender notre corps comme un véritable reflet de l’univers. Maitre Ke Wen parle « d’écologie du corps ». Je trouve cette vision particulièrement intéressante. Notre pratique devient alors un compagnon de route qui nous permet d’accueillir dans le calme et le discernement les changements de vie qui s’imposent, les événements et les quêtes de sens que nous avons besoin de mettre en perspective. Ainsi, par la réunion du corps et l’esprit, le Qi Gong orienterait nos actions dans le calme et la sérénité ? J’en suis profondément convaincu.

Eckhart Tolle nous rappelle dans « le pouvoir du moment présent » que nous pouvons rester ancre(é)s dans le présent, sans jamais s’égarer dans le monde extérieur ou notre mental, si nous maintenons le plus possible notre attention sur notre corps énergétique… Que nous appelons aussi le « QI ». Ainsi, l’observation subtile de la réunion du corps et de l’esprit nous invite à une plongée infinie dans les profondeurs de notre être. C’est une aussi une formidable rencontre qui s’opère, au-delà des difficultés, avec notre propre source de bonheur et de joie de vivre. Il n’appartient qu’à nous d’oser faire le grand voyage intérieur pour y étancher notre soif de vivre dans la paix et la sérénité.

Je vous souhaite une très belle semaine et un BON QI !
Eric

Actualité et bonnes nouvelles

Bonjour à toutes et à tous,


J’espère que ce message vous trouve en forme et que tout va bien pour vous et vos proches. L’énergie du printemps est là et l’envie de pratiquer en extérieur est bien présente !

Nous allons pouvoir le faire très prochainement, certainement la semaine prochaine, une fois les lieux de rassemblements confirmés par la mairie de Crolles. Nous avons demandé 2 créneaux, un le mardi à 12h30 (avec Eric) et un le vendredi à 12h30 (avec Maryline). Ainsi, le groupe du jeudi midi va fusionner avec le groupe du mardi midi. Celui du vendredi reste inchangé. A priori, nous n’avons pas de restriction de personne dans la mesure où nous respectons les bonnes distanciations. Nous vous invitons à suivre dès lundi prochain l’activité du site internet de l’association pour repérer les lieux à Crollesoù nous pourrons (ENFIN !) nous retrouver.
Comme vous pourrez le constater en PJ, notre association a été remarquée par le Dauphiné Libéré samedi dernier pour le lien exceptionnel maintenu entre ses adhérents depuis le mois de novembre. Progressivement, mais sûrement, nous traversons la tempête dans le calme et la détermination. Gardons le cap jusqu’au mois de juin et accueillons avec joie nos futures retrouvailles.

Enfin, et pour information, il reste UNE place pour le stage du printemps dans l’Aveyron… si quelqu’un veut se décider dans les dernières minutes, c’est encore possible avec un covoiturage organisé !

Au plaisir de nous retrouver… et BON QI !
Eric et toute l’équipe de Culture Qi

Tisser de nouveaux liens d’humanité

Bonjour à toutes et à tous,

Nous évoquions lors du dernier article qu’il était parfois nécessaire de traverser l’obscurité de la nuit pour mieux retrouver la lumière du jour. Merci pour vos nombreux retours de lectures et commentaires chaleureux dont la plus part questionnaient la période de crise sanitaire que nous traversons avec en toile de fond la question suivante : est-elle aussi un chemin de traverse ? Devons nous accepter ou refuser de perdre une partie de nos libertés individuelles ou faut-il considérer cette crise comme une opportunité de changement à l’échelle individuelle et collective ? C’est la semaine du bac blanc de philo…vous avez 4 heures…! 🙂

Chaque personne ou situation est unique et la réponse repose au fond de nous. Elle sera différente en fonction du pays et l’environnement où nous vivons ainsi que de notre situation sociale, familiale, professionnelle, économique… Si la vision culturelle chinoise nous propose d’appréhender la notion de crise comme un « problème ou une opportunité », Ghandi nous invite à devenir le changement que nous aimerions voir dans ce monde. Pour cela, Il est important d’oser agir et de le faire d’une manière intelligente, c’est à dire en accord avec ce que l’on dit.

J’évoquais dans un précédent article une des portées remarquable qu’offre la pratique du Qi Gong et la méditation : la congruence, c’est à dire notre alignement cohérent entre ce que nous ressentons et le mouvement que nous déployons, la posture adoptée. Si je transpose cette approche dans ma vie de tous les jours, j’agis en cohérence et ma réalité se transforme peu à peu pour devenir une incroyable de source de motivation de vie, tout simplement. Car il s’agit bien de cela : quand je vis de manière consciente et aligné(e) avec ce que je suis dans le moment présent, je transforme chaque expérience vécue, même les plus difficiles, en une source de progression. Si vous êtes congruent(e) et que vos paroles rejoignent vos actes, vous éviterez des créer des « tensions intérieures entre le corps et l’esprit » et vivrez certainement les difficultés traversées et les décisions imposées de manière plus apaisée.

J’évoque souvent avec les patients que j’accompagne l’importance de sortir du schéma de victimisation et de ses boucles répétitives qui entretiennent une forme de lamentation ruminante, un apitoiement. Nous avons toujours le choix de vivre dans le regret ou agir en être responsable et conscient(e) en faveur de la vie et de la lumière. Pour cela, il m’apparait nécessaire de donner du sens à toutes les expériences vécues. Nos chemins de vie se construisent sur la base de nos expériences, de manière singulière est unique. C’est en cela que chaque individu est exceptionnel et c’est ce qui fait toute sa beauté ! Tous les jours, à chaque instant que nous offre la vie, nous avons la possibilité d’agir pour grandir individuellement. Je suis convaincu que cette crise nous interroge sur ce qui nous unit collectivement et ce qui est fondamental : la santé, le lien social, l’activité physique, le besoin de partager, d’aller au cinéma, à un concert, retrouver sa famille, ses petits enfants, ses ami(e)s…

Ainsi, la force du virus nous éloignerait de ce qui serait superflu, inutile ? Quel enseignement ! Il ne tient qu’à nous de faire en sorte que cette unité perdure après la crise et d’accepter que cette expérience peut nous changer en profondeur individuellement et collectivement. C’est un apprentissage qui nous invite à nous remettre en question afin de rester centré(e)s sur l’essentiel pour préparer l’avenir en tissant de nouveaux liens d’humanité.

Je vous souhaite une belle et lumineuse journée ainsi qu’un BON QI !

Eric

La force des chemins des traverses

Hier, j’évoquais avec un ami proche l’idée qu’il fallait parfois accepter de se perdre pour mieux se retrouver.

Nous évoquions ensemble l’importance d’ignorer la ligne droite, car « l’arbre tordu vivra sa vie… Alors que l’arbre qui pousse en ligne droite finira en planche ». Je remercie les Maîtres, femmes et hommes qui m’ont mis sur la voie du Qi Gong et la méditation. Grace à eux et une recherche personnelle dans ma pratique, associant voyages et « rencontres de vie », j’ai compris que la ligne droite entre notre naissance et notre mort n’est jamais sécurisée. Ainsi, nous embrassons tout au long de notre parcours une multitude de chemins qui ne nous mènent pas toujours là où nous pensions arriver ! Il me semble que la vie serait bien fade s’il fallait la traverser sans ces obstacles et épreuves qui nous enseignent et nous aident à comprendre le sens de notre exploration personnelle et intime du monde. Mais sommes nous en capacité « d’incarner » et de vivre de l’intérieur cette « mission de vie » ? C’est une promesse qui repose certainement sur l’un des sens les plus profonds de la pratique du QI Gong et l’approche Taoïste de la Médecine Traditionnelle Chinoise : pour connaître et comprendre le sens global de nos vies, il est parfois nécessaire de naître et renaître dans une même vie.

Mon rapport au temps a profondément changé quand j’ai accepté (il n’y pas si longtemps que cela !) que l’idée du temps perdu ne soit qu’une illusion qui relève de l’esprit de compétition qui obsède l’humanité. J’ai eu la chance immense de rencontrer et passer quelques jours avec M. Albert Jacquard en 2011, peu de temps avant sa mort. Il rappelait qu’il était contre la compétition et qu’il préferait l’émulation. Il évoquait que, contrairement à la compétition, l’émulation sollicite les meilleurs instincts humains. Chacun se compare aux autres et se réjouit de trouver quelqu’un qui est meilleur que lui, puisque cet autre va l’aider à progresser. C’est un jeu où chaque individu cherche avant tout à se dépasser. Pour lui, il n’y avait rien de plus beau que le sport sans compétition, où les participants cherchent à donner le meilleur d’eux-mêmes. Devant 400 personnes rassemblées à l’espace Paul Jargot, il posait simplement la question suivante : « Franchement, est-ce que courir le 100 mètres en moins de 10 secondes, ou gagner contre telle équipe peut être un idéal humain ? ». On peut en douter, effectivement…

J’évoquais avec humour il y a peu avec une patiente que la maladie la plus grave dont on mourrait était certainement celle que l’on nome « la vie ». À partir du moment où nous naissons, nous mourrons un peu plus chaque jour. Alors pourquoi vouloir chercher la ligne droite et se presser alors que nous pouvons nous autoriser quelques courbes, contournements pour aller chercher des moments simples à savourer dans le calme ? Je vous renvois à la lecture d’un article ancien sur le pouvoir de la lenteur qui nous apprend à mieux observer et finalement mieux nous connaître.

Alors oui… accepter de se perdre pour mieux se retrouver est une chance, une opportunité pour lâcher les prises sur les situations que nous ne contrôlons pas. Et il n’y a rien de négatif en cela. Encore une fois, tout dépend de la manière dont nous regarderons ce qui ressemblerait à une crise : problème ou opportunité ? Ainsi, accepter de se perdre m’autorise simplement à dépasser mes certitudes, croyances et autres idées reçues que j’installe comme des obstacles sur mon chemin de vie. Il est parfois nécessaire de traverser l’obscurité de la nuit pour mieux retrouver la lumière du jour et rien ne sert à nager contre le courant ! Je fais confiance à la vie et je me laisse porter par « la force des chemins des traverses » pour trouver un nouvel équilibre, un élan créatif.

Je vous souhaite une belle et lumineuse journée ainsi qu’un BON QI !

Bien à vous,

Eric

Stage printanier en pleine nature

Bonjour à toutes et à tous,

L’association CULTURE QI est heureuse de vous proposer du 12 au 16 avril* un stage de Qi GONG de la « jeunesse éternelle » et MÉDITATION SONORE associé à un programme diététique « détox » proposant randonnée et reconnaissance de plantes comestibles et jeûne intermittent.  La semaine se clôturera par un « stage week-end » complémentaire les 17 et 18 avril avec la découverte d’une marche consciente, le rituel traditionnel de la Hutte de sudation et un voyage sonore.

« Le printemps se traduit par la montée de l’énergie yang, tandis que l’énergie yin décroît. Une bonne santé correspond, selon les préceptes de la médecine chinoise, au juste équilibre entre les deux. Tout l’enjeu de cette saison associée à la « jeunesse éternelle » est donc de ne pas se laisser déborder par la montée du yang. Ainsi, le le maître-mot de cette saison est celui de tempérance, en particulier pour le foie, organe par excellente associé à l’énergie montante et l’émotion colère qui peut l’accompagner» Eric Latil et Simon Clochard, formateurs

Le Qi Gong proposé par Eric Latil est associé à l’école du HUI CHUN GONG, école taoïste vieille de plus de 800 ans, qui fait partie de la branche taoïste Quan Zhen – Hua Shan. La pratique se caractérise par des mouvements fluides, lents et gracieux. La respiration est profonde et abdominale, l’esprit calme et joyeux.

Les méditations sonores, proposées par Simon Clochard reposent sur une expérience sensorielle régénérante qui fonctionne comme un soin rééquilibrant et profond. Un voyage sonore nocturne clôturera la semaine de stage.

Vous trouverez toutes les informations pratiques et conditions dans le lien suivant :

Un covoiturage est organisé depuis le Grésivaudan, Grenoble avec passage possible par Valence TGV ou Avignon TGV. Hébergement partagé possible sur place ou en gîte. Renseignez vous ! Attention, places limitées.

Au plaisir de nous retrouver sur cette belle proposition,

Bien à vous et BON QI !
Eric et l’équipe de Culture QI

* sous réserve des conditions sanitaires. Pratiques collectives privilégiant l’extérieur et le grand (et bon) air !

Stage été 2020

Ensemble nous brillons plus loin

Bonjour à toutes et à tous,

Après 15 jours de lectures passionnantes de vos mails et propositions de Petites Actions à Énergie Positive en Temps de Crise, j’ai le plaisir de partager avec vous ce magnifique répertoire « d’adoucisseurs de morosité » simples à mettre en place et a expérimenter.

Bien entendu, c’est une liste résumée et non exhaustive ! J’ai pris beaucoup de plaisir découvrir vos capacités d’agir et votre créativité pour adoucir votre quotidien. Je suis certain qu’il sera possible de la compléter avec d’autres « petits pas » vers plus de sérénité au quotidien. Si vous en avez d’autres… n’hésitez pas à les partager !

Je vous souhaite une agréable lecture et remercie chaleureusement toutes les personnes qui ont contribué à cette liste juste géniale et lumineuse.

  • Ecrire avant de se coucher dans un petit carnet tout ce qui a été beau et positif dans la journée.
  • Tenir un journal de bord de remerciements pour toutes les bonnes choses vécues ainsi que les personnes positives et bienveillantes rencontrées ou écoutées dans la journée.
  • Ne plus regarder les chaines d’information en continu où les gens ne cessent de se critiquer.
  • Adopter un chat, un animal formidable qui change la vie. La ronronthérapie, ça marche !
  • Rire, le plus souvent possible, de soi et de ce qui nous entoure
  • Prendre du recul sur les situations pénibles en faisant preuve d’humour ou en adoptant le second degré.
  • Se trouver un(e) ami(e) ou un collectif d’ami(e)s avec lesquel(les) rire le plus souvent possible.
  • S’envoyer entre ami(e)s ou famille régulièrement des petits mots réconfortants, positifs.
  • Aller rendre visite à des ami(e)s que l’on a pas vu depuis longtemps ou leur téléphoner (pas de mail !)
  • Retourner dans un endroit que l’on aime bien ou qui nous rappelle de bons souvenirs.
  • Cuisiner son plat préféré et le partager avec des personnes que l’on aime.
  • Faire de la musique, écouter de la musique, ses morceaux préférés.
  • Faire le ménage avec une musique joyeuse que l’on écoute « à fond »
  • Ecouter ses besoins et y répondre dans la mesure du possible ! Il est tellement rare qu’on s’accorde ce dont on a envie, dans l’instant présent.
  • Méditer un peu, beaucoup, passionnément tous les jours ou pratiquer son activité favorite en pleine conscience
  • Arreter d’avoir peur, se faire confiance et oser agir
  • Accrocher près de son lit une citation, une photo, ou tout autre chose qui nous fait du bien.
  • S’aérer ! Quitter l’ordinateur, pour ceux qui sont en télétravail et se ressourcer dans un lieu qui nous touche, dans lequel on se sent bien.
  • Reprendre le sport, aller se balader, faire du vélo, marcher même si on en a pas envie… le plaisir arrive toujours !
  • Faire des grimaces dans son miroir quand on se brosse les dents
  • S’assoir face au soleil et fermer les yeux. Ne plus penser à rien.
  • Sortir de chez soi et regarder la montagne. Respirer à plein poumons et dire merci à la vie.
  • Se faire un bon chocolat chaud, un thé ou un café et lire sous la couverture
  • Se balancer doucement dans un hamac et fermer les yeux en imaginant un magnifique paysage. Si besoin s’acheter un hamac !
  • Aller chercher les croissants le matin tôt, rien que pour le plaisir
  • Se préparer une bouillotte bien chaude et la chercher au fond du lit quand on a les pieds bien froids.
  • Donner à manger aux oiseaux l’hiver
  • Ecouter tomber la pluie sous son velux et écouter une musique douce en fermant les yeux.
  • Faire un gâteau, un bon plat ou des crêpes et le partager spontanément avec ses voisins
  • Ecrire une carte postale et l’envoyer à un(e) ami(e) d’enfance ou quelqu’un qui est loin
  • Décider d’être heureux(se) en pensant dès le réveil à une chose positive que l’on réalisera dans la journée (faire du tri, donner, offrir de son temps…)

Alors…par quoi commencez-vous ?

Je vous souhaite une belle journée et un BON QI !
Eric

Belle et heureuse année du Buffle de Métal

Aujourd’hui, nous fêteons le nouvel an Chinois avec l’année du Buffle de Métal qui succéde à l’année du Rat. Nous passons d’une année Yang active, à une année Yin plutôt calme et sereine. Cette année sera placée sous le signe du labeur et de la stabilité, notre vie privée sera également mise à l’honneur.

Le Buffle incite à redoubler d’effort, de labeur, pour donner un souffle nouveau à nos projets. Cet animal calme nous incite ainsi à sécuriser notre avenir et celui de nos proches. La patience sera la clé cette année. 

Le buffle nous invite aussi prendre nos responsabilités. C’est aussi année placée sous le signe des traditions chères au cœur du Bœuf. Aimer reste important, mais il faudra aussi apprendre à faire preuve d’indulgence.

Durant cette année 2021, un nouveau cycle de douze ans s’installera sous l’égide de l’honorable Bœuf, alors réjouissons-nous, c’est donc une année calme et sereine qui s’annonce. On en a bien besoin ! Après l’ambiance bien mouvementée que l’on a connue en année Rat de métal, les douze mois à venir seront plus accès sur la paix, l’apaisement et la sérénité. Peu friand de conflits, le Bœuf nous incitera à privilégier notre intelligence et notre sagesse plutôt que notre force brute. 

De nature calme et organisée, le Bœuf a le sens du devoir accompli et lorsqu’il s’engage, sa parole est sacrée. Doté du sens des responsabilités et d’une grande résistance physique, il réalise des prouesses que beaucoup envient. C’est sans doute pourquoi, il est considéré comme un moteur.  Ennemie de la facilité, du mensonge et des compromis, il trace sa route avec franchise et loyauté.

Alors bonne année du buffle de métal et BON QI !

Eric

Source horoscope chinois 2021